NewsRunning / Trail

Grand Raid Réunion 2017, B. Girondel déjoue les pronostics

5.28Kviews

1 830 raiders sur 2 510 partants auront franchi la ligne d’arrivée du stade de La Redoute à Saint Denis, un taux d’abandons de 27% (680 coureurs), dont la principale raison est lié à des barrières horaires très larges. Le dernier, Willy Bortmeyer terminant après 66h10’09 », soir 3 jours et 3 nuits…

Il y a 7 jours les coureurs étaient encore en train de batailler sur le parcours cassant de la diagonale des fous. Il est temps de revenir sur l’édition 2017 de l’un des ultra-trail les plus compliqué au monde. Cette édition aura tenue toutes ses promesses, avec un lot important de surprises, à commencer par le gagnant Benoit Girondel sur qui personne (à part Xavier Thevenard son camarade de team Asics) avait parié. Il ne faisait même pas partie des coureurs élites qui ont été appelés à monter sur scène la veille, la preuve que tout peut arriver sur cette diagonale…

Commençons par le commencement, tout débute donc jeudi dernier à 22h00 dans la ville de Saint Pierre. L’ambiance était survoltée, la compétition est très importante pour tous les habitants de la ville qui la voit comme un grand rendez-vous annuel durant lequel ils n’hésitent pas à sortir pour supporter les courageux participants. Au début de la course, Benoit se situe aux alentours de la 4e position et commence la course un peu moins vite que le peloton de tête composée de Maxime Cazajous, Jim Walmsley et Ludo Pommeret. Au fur et à mesure que la course avance, on va assister à l’abandon de plusieurs favoris dont Maxime et Ludovic qui tous les deux arrivent marqués au km 93 à cause de plusieurs chutes.

Pour la deuxième partie de course Jim Walmsley l’américain faisant partie des gros favoris de cette édition 2017 prend la tête de la course et impose son rythme. À ce moment-là Benoit Girondel est en 2ème place juste derrière Jim. Tout le monde imagine bien l’américain aller au bout, mais ça ne sera pas pour cette fois pour Jim qui victime de problème de digestion, n’arrive plus à s’alimenter depuis trop longtemps. C’est dans la descente qui mène à Sans-soucis qu’il va mettre fin au supplice et décider d’abandonner. C’est donc à cet instant que Benoit se retrouve en tête. Peu de temps après il arrive au ravitaillement de Chemin Ratineau (km 136) dans un état presque critique (entendez par là qu’il n’était pas très lucide et qu’il laissait paraitre des signes de souffrances avancés) et il avoue craindre ne pas pouvoir rester en tête jusqu’au bout. En effet à ce moment-là il est suivi de près (26 min) par Stéphane Guillon, le maitre de la diagonale des fous avec 11 participations consécutives et 10 places dans le top 4. On peut donc comprendre les doutes de Benoit à cet instant critique de la compétition. Mais le jeune Drômois va nous montrer qu’il dispose d’un mental à tout épreuve et va réussir à maintenir un rythme soutenu jusqu’à la ligne d’arrivée. Il finit donc ovationné par le public de Saint-Denis aussi motivé que celui de Saint Pierre la veille et accueilli par son pote Xavier Thévenard et une bouteille de champagne. Stéphane guillon avoue avoir essayer d’accélérer sur les derniers kilomètres mais salue l’effort de Benoit qui n’étais pas atteignable selon lui. La course dans son ensemble fut très belle, avec un suspens qui aura gardé son intensité tout au long des 165 kilomètres !

Du coté des femmes c’est la suisse Andréa Huser qui écrase littéralement la compétition en finissant avec une avance de 2H30 sur la 2ème femme, la française Émilie Lecomte. La course fut donc moins disputée en tête, mais on ne peut que saluer la performance de Andréa qui aura fait preuve d’une facilité déconcertante tout au long de la course. Elle a marqué des arrêts très courts aux ravitaillements et passe la ligne d’arrivée à peine marqué par ses 25h de courses… Chapeaux bas ! Derrière la course fut plus disputé pour le podium entre Marcelle Puy (5 victoires sur la diagonale), Émilie Lecomte, Gilberte Libel et Perrine Tramoni. C’est finalement Marcelle Puy qui s’emparera de la 3e marche du podium grâce à son expérience importante de l’ile de la Réunion.

 On vous propose de découvrir le résumé vidéo de la course.

LE FILM du Grand Raid de la Réunion 2017

#GRANDRAIDREUNION 2017 – #VIDEO – #GRANDRAID2017Vidéo RÉSUMÉ du Grand Raid Réunion – Officiel 2017, de Saint-Pierre à Saint-Denis en passant par Cilaos et le cirque de Mafate, avec les lauréats et l’arrivée du dernier Raider. ©Fred Bousseau – images & montage avec 📱En partenariat avec RaidlightAvec le soutien de Julbo Eyewear Oxsitis• JULBO : découvrez la nouvelle aéro 974 – Grand Raid : goo.gl/7s64kv• OXSITIS : -15% ICI pendant le Grand Raid : goo.gl/XhbPGn• UTWT : toutes les infos Ultra Trail World Tour ICI : goo.gl/XRQ8MuUltra-Trail World Tour SFRAvec Benoit Girondel Xavier Thevenard Jim Walmsley Maxime Cazajous Ludovic Collet Ludovic Pommeret Diego Pazos "Zpeedy" Urs Jenzer Gay Anthony Gay Anthony Guillaume Beauxis Maud Gobert Emilie Lecomte Andrea Huser Andrea Huser Mélanie Rousset Trail Marcelle Puy Freddy Thevenin Payet Fabrice Daf Eric Lacroix Antoine Guillon Antoine Guillon Team Asics Trail Team Globetrailers Pierre-Etienne Leonard HELILAGON Ile de La Réunion Tourisme (IRT)

Publié par Trails Endurance Mag sur lundi 23 octobre 2017

 

Découvrez les photos de la course et des podiums ainsi qu’un résumé encore plus détaillé… Lire la suite

2 Comments

  1. […] Antoine Guillon est un ultra trailer français de 47 ans originaire du Var dans le Sud de la France. Bien qu’il soit discret et rarement sur le devant de la scène, Antoine est un coureur humble, qui court avant tout pour se faire plaisir. C’est tout d’abord son palmarès qu’il faut citer, 11 fois finisher du Grand Raid de la Réunion (ou diagonale des fous). Parmi ses participations, 10 places dans le top 4, dont une victoire en 2015 ! Pour l’édition 2017, Stéphane termine 2ème pour la 4e fois (on vous propose de revivre l’épreuve ici). […]

Comments are closed.